Formation

Une vingtaine d’officiels techniques d’athlétisme à l’école de la Confeges


Publié le 18 novembre 2020 par Mis à jour : 18 novembre 2020 à 22h40min
© D.R./SPORT241
Une vingtaine d’officiels techniques d’athlétisme à l’école de la Confeges

Comme prévu, la Fédération gabonaise d’athlétisme (FGA) à ouvert ce mercredi 18 novembre son premier stage de formation à l’Institut national de la jeunesse et des sports à Libreville.

C’est au cours d’une cérémonie officielle que le président de la FGA, Anaclet Mathieu Taty, a ouvert en début d’après-midi ce mercredi le stage de formation en présence des autorités. Elles sont un vingtaine de dames venues en grande partie de la ligue de l’Estuaire, qui ont répondu à l’appel fédéral sur cette aubaine de formation de 4 jours des officiels techniques, autrement dit « les arbitres », éléments essentiels dans la détection des talents. Un chantier que l’équipe de Taty va d’ici peu entamer.

Une vue des formateurs Confeges

C’est sous la direction de Sandrine Moutsinga Dada Garba et de Thierry Bekale directeur technique national, par ailleurs tous deux experts Confeges (Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie), que ces « 20 dames » recevrons des cours de nivellement pour certaines et recyclage pour d’autres. Ce, pour le bien de la discipline surtout au niveau de la gente féminine qui a du mal à exister dans la sphère des sportifs de haut-niveaux.

Ces moments d’instruction qui prendront fin ce samedi 21 novembre 2020 avec les remises des parchemins, sont organisées par la Confeges, une institution intergouvernementale, première instance internationale à reconnaitre, féliciter et promettre d’accompagner Anaclet Mathieu Taty à la tête de la FGA.

Quelques unes des dames partie prenante à cette formation

Rappelons que la Confejes a été créée en 1969 entre les Etats et gouvernements membres de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Elle œuvre pour la promotion de la jeunesse, du sport et des loisirs au sein de l’espace francophone. Elle œuvre plus spécifiquement pour le développement des activités physiques, sportives et socio-éducatives des jeunes de la communauté. Cette conférence, dont le siège est établi à Dakar, compte 43 États et Gouvernements membres.


Commenter l'article